Lentement, tout doucement

I Il y a quelques années déjà,

Un désir germait dans ton esprit,

Lentement, tout doucement,

Tu prenais la décision

De porter un bébé,

De devenir maman,

Pour la première fois.

Sans pour autant te laisser gagner

Par ces pensées futiles

Tentant à maintes reprises te mettre en garde.

Sans pour autant te laisser tourmenter

Par ce pressentiment,

Cette voix intérieure,

Voulant à tout point te protéger.

Sans pour autant te laisser submerger

Par ces signaux d’alarmes,

Criant que ce nouvel être

Risquerait de venir perturber

Ce précieux équilibre que tu avais su trouver.

Mais qu’adviendrait-il

De tous ces efforts passés,

Ces sacrifices,

Ces nuits écourtées,

Ces jours forts de travail acharné,

Ces plans, ces objectifs,

Ces pions si stratégiquement placés sur l’échiquier?

Lentement, tout doucement

Et si tout s’écroulait?

Ces pensées, tu les chassais tout bonnement de ton esprit,

Comme l’on chasse un moustique

D’un geste nonchalant de la main,

Tu te disais que tout irait bien,

Qu’il te fallait ce bébé,

Coûte que coûte.

Que ta vie se retrouverait peut-être chamboulée,

Mais que tout finirait par se replacer,

Tôt ou tard.

Tu y croyais fort.

J’aimerais te dire, à toi future maman

Que tes pensées criaient raison,

Que tu t’apprêtais à embarquer

Dans de méchantes montagnes russes,

Que tu t’apprêtais à vivre

Toute une aventure,

Une des plus grandes de ta vie.

Il y aura de ces jours,

Qui te pousseront à bout,

Qui t’exténueront, te surmèneront,

Lentement, doucement,

Te jetteront à terre,

T’éprouveront,

Jusqu’à te faire croire

Vouloir tout laisser tomber,

Ta carrière, ton travail, tes études,

Ton couple,

Ton rôle de maman.

Mais j’aimerais te dire également

Que tu ne te laisseras alors pas faire,

Que malgré les difficultés, les épreuves,

Les incertitudes et les sentiments de culpabilité,

Tu te relèveras,

Et tu réaliseras

Que cette aventure aura été néanmoins

Une des plus belles de ta vie.

Que dans cette vie,

Il n’y aura jamais rien eu de plus vrai, de plus sincère,

De plus authentique, de plus pur,

De plus beau, de plus précieux

Que le regard et le sourire,

L’innocence, l’insouciance et le rire d’un enfant,

Ton enfant.

Et lorsque tu ouvriras les yeux chaque matin,

Tu seras témoin

D’un des plus précieux portrait de ta vie;

Ce bambin qui dort, collé contre toi,

Calme et paisible, un sourire en coin,

Tu auras alors la certitude

D’avoir pris la meilleure décision de ta vie.

Tu continueras à te relever et à marcher sur la route de ta vie,

Seulement mieux accompagnée,

Ton enfant n’entravera pas tes plans,

Tu sauras accomplir ce en quoi tu crois,

Et traverser chacune des épreuves de ta vie

Seulement avec plus de confiance et de courage

De ferveur et de force,

Que jamais auparavant.

Tu auras bien fait de ne pas t’inquiéter.

 

Written By
More from Noura C.

Manteau et banc d’auto + DIY Poncho

Ça y’est, l’hiver est officiellement à nos portes; alors que le froid...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + one =