Ma perfection (lettre à ma fille)

La perfection que je visais n’était qu’un mirage; j’ai misé sur mes forces et mes faiblesses en cherchant la perfection. Pourtant, la beauté de l’imperfection, en t’aimant juste à ma manière, fait de moi une maman unique pour toi.

J’ai sombré dans la tristesse pendant des mois et je ne savais pas comment me relever. Ton rire, tes pleurs, ta joie, tes peurs étaient pour ta vie comme pour la mienne de grandes étapes, car je vivais dans un tout un nouveau monde dont les livres ne nous racontaient pas tous les petits détails. Ils ne m’ont pas dit à quel point j’allais t’aimer.

Mon amour pour toi ne se mesure pas. J’ai fait des erreurs avec toi. J’ai perdu patience, j’ai pleuré, j’ai veillé. Ce n’était que des épreuves pour moi et jamais je n’ai regretté de t’avoir. Tu es ma perle.

Je me rappelle quand je voulais simplement faire des promenades avec toi, je devais sortir tous tes effets personnels de la maison en oubliant que je ne devais que te sortir et profiter du moment avec toi. Je stressais à l’idée que tu allais peut-être me faire un petit cadeau dans le restaurant, j’étais inquiète de déranger les gens à cause de tes pleurs, mais tu n’avais que faim et tu voulais que je te réconforte. J’aurais dû me soucier de toi plus que de ce qui m’entourait. Je voulais que tout soit parfait pour toi.

Je me rappelle, avant ta naissance, les nuits sans sommeil en cherchant sur tous les sites qui existent une poussette de haute qualité comme si j’allais acheter une voiture. Des chaises hautes super comfo, une chaise berçante très douillette. Bref, avec le temps j’ai compris que le confort ne se trouvait pas dans toutes ces babioles qui n’étaient qu’un surplus et non une nécessité, mais bien dans mes bras.

J’ai compris que dans mes bras se trouvait tout le confort du monde pour toi. J’ai compris que je ne serais jamais comme ma mère, ni comme les autres, mais simplement ta maman qui t’aime à sa juste manière et qui te protégerait toute sa vie.

J’ai compris que je suis assez pour toi et je ferai tout mon possible pour l’être.

Written By
More from Imane Najar

“Maman, pourquoi le chameau est triste?”

Je me rappelle quand j’étais petite, vers la fin de l’année scolaire,...
Read More

1 Comment

  • Très beau texte Imane! Je me suis trouvée a chaque paragraphe! Ma fille a 7 ans maintenant, et elle m’éblouie chaque fois qu’elle me dit en toute confiance: tu es la meilleure maman au monde POUR MOI!
    J’AI LES LARMES AUX YEUX !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

five × 1 =