Les femmes de la salle d’allaitement

Un jour de semaine pluvieux et froid, je me suis aventurée avec mon bébé d’un mois pour faire un tour au centre commercial. Alors que je m’octroyais une petite pause dans la salle d’allaitement, fauteuils confortables et musique douce en prime, j’ai eu la chance de faire partie d’une scène que je n’oublierai pas. Tellement simple, tellement quotidienne et si puissante à la fois!

Des femmes. Venues allaiter, changer une couche ou donner un biberon au calme. La plupart accompagnées de leurs mamans, formant ainsi de beaux ensembles trigénérationnels. Çà parle français, anglais, arabe, chinois, espagnol, et une langue que je ne suis pas en mesure d’identifier. Des sourires, des blagues, un petit moment de repos. Des bébés qui ont pour la plupart moins d’un an (hello congé parental!) et des grand-mamans qui prodiguent leurs conseils tout en aidant à porter, laver, câliner, etc. La scène est tellement frappante que j’ai l’impression d’être au milieu d’un reportage. Un méchant beau reportage!

Les hormones post-partum sont surement encore un peu trop fortes, et mes lunettes un peu  trop roses. N’empêche. C’est là, au milieu d’un temple de la consommation, dans un immense bâtiment érigé dans une zone commerciale vraiment laide, que j’ai pu voir un aspect de Montréal que j’aime le plus. Un Montréal chaleureux et ouvert, qui me donnerait presque envie de chanter le « vivre ensemble », expression refuge pour nos politiciens qui l’ont tellement dénaturée et qui m’agace tant d’habitude. Un Montréal qui se soucie de ses enfants. Un Montréal multiethnique et intergénérationnel. Un Montréal qui, sans le savoir, prône un peu cette solidarité féminine qui m’émeut tant.

Written By
More from Blanche B.

Notre garderie, ta deuxième famille

Lorsque le temps est venu de te chercher une garderie, on m’avait...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

four × two =