Ce qu’on offre de plus précieux à nos enfants

Dans mon âme et dedans ma tête il y avait autrefois une petite voix qui me faisait douter de moi. (oui c’est bel et bien un petit refrain de ma chanson d’enfance, “le petit roi” de Jean-Pierre Ferland, parce que c’est la première chose qui m’est passé par la tête).

Cette voix me faisait assez souvent revivre le même scénario en m’imposant une illusion de ne pas être capable d’offrir à mon enfant ce que chaque bonne maman devrait offrir et ce que chaque enfant attend de sa mère.

Mais petit à petit, j’ai appris à apprivoiser cette voix tout en apprenant, jour après jour, que ma fille avait surtout besoin de moi, sa maman. J’ai appris que le plus beau cadeau que je pouvais lui offrir n’était pas celui qui était le plus joli, le plus grand, le plus lourd ou le plus coûteux. J’ai appris qu’en réalité, le plus cher des cadeaux est celui que nous ne pouvons pas acheter avec de la monnaie et que nous ne retrouverons dans aucune boutique et nulle  part ailleurs que chez une maman.

Jour après jour, ma fille va continuer à collectionner des cadeaux de toutes sortes. Avec le temps, elle va vieillir et on va passer à un nouveau jouet, un nouveau gadget et accessoire. Demain ma fille grandira et elle aura un travail. Avec son propre argent elle sera en mesure de s’acheter et de se procurer tout ce qu’elle a toujours voulu.

Mais aujourd’hui, je suis certaine d’une chose! Ma fille, gardera pour toujours le plus beau des cadeaux du monde, et c’est celui d’avoir eu une maman qui l’aime tant et qui lui offre du fond du coeur et de son âme, tout son amour, son temps et sa passion…

Il m’arrive parfois d’observer ma fille de près et je réalise à quel point chacune de nous a tellement besoin de l’autre. Je l’observe et je l’analyse en jouant avec elle et j’arrive finalement à voir à quel point elle est SI heureuse du simple fait qu’on joue ensemble. Elle rit du plus profond de son coeur, des rires magnifiques et forts qui font presque trembler les murs … ses yeux ronds sont remplis d’étincelles. Un simple ballon pour jouer avec maman et voilà que son bonheur est comblé! Pouvez-vous imaginer le bonheur d’un enfant juste parce qu’on arrive à lui consacrer une partie de notre temps ? Pour ma part, je suis choyée de voir ce bonheur dans les yeux de ma fille qui s’amuse tant dans la simplicité des choses. Car nous partageons ensembles des moments intimes entre mère et fille. Rien d’autre ne vient perturber ce moment si précieux.  Même la fatigue et les tâches qui m’attendent n’ont plus aucune importance. Je me réveillerai 2 heures plus tôt, s’il le faut, pour terminer mon travail.

Le cadeau le plus cher que l’on puisse donner à un enfant se trouve juste là sous notre nez. Nos enfants ont besoin d’amour, d’affection, de câlins, de bisous, de passer la main sur leur chevelure, de les bercer, de les prendre souvent dans nos bras, de chanter et de danser ensemble, de lire un livre et de raconter une blague, de les encourager et des les aider à se relever… Ils ont besoin de se sentir aimés, choyés, écoutés, compris et protégés. De savoir que nous avons le temps pour eux, qu’ils sont la priorité. Ils ont besoin de passer des moments agréables avec nous, en famille. Ces mêmes moments la seront pour toujours gravés dans leurs petits coeurs et dans leurs âmes.

Même dans la maladie, quand ma cocotte est souffrante, congestionnée, fiévreuse, on passe des nuits blanches à faire les milles pas, à changer les draps, donner à boire, surveiller la fièvre … et moi je suis à bout de nerfs, épuiser, à moitié endormie, et j’ai juste envie de faire une seule chose … courir tout en me tirant les cheveux. Mais pendant un instant de calme, je respire et prends mon courage à deux mains et je la prends, elle, dans mes bras. Je me perds dans les traits de son visage affaibli, je lui fais des câlins, des petites prières, je lui chante, elle pose sa joue sur la mienne et elle porte ses deux bras autour de mon cou pour ensuite poser sa tête sur ma poitrine afin de trouver un moment de répit. Et là je me dis, voila! Ces moments là sont si beaux et si précieux, il faut les vivre et les absorber à fond. Elle n’aura pas toujours 3 ans ou 5 ans ou 7 ans. C’est dans ces instants que mon cerveau souhaite freiner le temps afin de tout enregistrer dans ma mémoire et tout absorber dans mon coeur et dans le sien.

Je sais très bien que ma fille n’oubliera jamais nos promenades dans le parc, les heures de plaisir à se balancer et à souffler dans les dandelions parachutes. Elle n’oubliera jamais son premier voyage en direction de l’Atlantique et la journée que nous avons passé à la plage, à jouer dans le sable chaud, à ramasser ses premiers et ses plus beaux coquillages, à observer les petites crevettes qui nous chatouillaient les orteils. Elle était tellement éblouie par cette nature qu’elle en a parlé pendant des semaines. Elle n’oubliera jamais la fois qu’elle a mis la main dans un bol de farine pour préparer des biscuits de ses propres petites mains. Elle n’oubliera jamais la première fois que je lui ai appris à se baigner et est monté à bicyclette. La première visite à la biblio et au cinéma. Elle n’oubliera par les célébrations entre amis et les souper plein de rires et les soirées popcorn.

Je me suis fait une promesse: remplir la vie de ma fille avec des millions de moments précieux et joyeux. De les graver à tout jamais dans son coeur. D’en faire un cadeau qu’elle portera pour toujours tout près d’elle. De lui offrir un jardin éternel rempli de fleurs de toutes les couleurs et les senteurs. Comme ça, pour les jours pluvieux ou moins heureux, ou pour les jours où je ne serais plus là, elle aura son propre champ de fleurs pour lui ramener un peu de paix, de chaleur et des souvenirs heureux. Un jour, ce sera son tour de créer un jardin aussi beau pour son enfant, comme celui que mes parents m’ont donné.

Le plus beau cadeau c’est un “Investissement” dans nos enfants, celui d’offrir des “moments de partage”, dans la simplicité et dans l’amour. De créer des “traditions familiales” qui suivront peut-être pour des générations à venir. Il faudra apprendre à prendre des pauses, à écouter et à bien communiquer. Nous vivons dans un monde matérialiste, stressant et sans aucune pitié quand on parle de “temps”. Notre vie est devenue un marathon. Soyons un peu plus humains, moins robotiques et plus présents dans la vie de nos cocos. Élevons des enfants qui savent reconnaitre le vrai plaisir et le bonheur de s’amuser et de s’épanouir dans la nature, sous le soleil ou sous les étoiles et de goûter a la simplicité de la vie.

Ma fille, je t’offre tout ça, car encore aujourd’hui, j’ai une panoplie de souvenirs les plus doux et les plus heureux de mon enfance et c’est à mon tour de te léguer ce jardin rempli de moments précieux.

Maman, qui t’aime tant,

Nermine Barbouch

More from Nermine Barbouch

Quand les coups du conjoint rebondissent sur le ventre

C’est l’un des chapitres les plus heureux de votre vie, surtout lorsqu’il...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + twenty =