Shoutout à toi, papa 2.0

Parce que la majorité de nos parents ont immigré ici, la génération qui est née au Québec a grandi avec des valeurs mixtes, d’où l’idée de ce blog d’ailleurs. En tant que mamans on cherche toujours à jongler entre la culture de nos parents et celle de notre pays de naissance (ou d’accueil, selon le cas) pour élever nos enfants au meilleur de nos capacités. Mais il y a un acteur très important dans la vie de nos petits amours que nous oublions de remercier, du moins, que nous ne remercions pas assez. Ils ont eu d’excellents modèles de paternité, mais ont décidé d’aller plus loin dans leur implication auprès de leur petite famille, de redéfinir leur rôle dans la parentalité. Alors aujourd’hui, j’ai décidé de t’écrire un hommage à toi, papa 2.0.

Oui toi, papa 2.0, qui accompagne ta conjointe aux rendez-vous de grossesse, aux tests de glycémie, aux cours prénataux. Tu lis, t’informes, approche même ta femme avec des informations sur le monde de la parentalité. Lorsqu’elle te crie que c’est l’heure, tu es prêt, et tu sais (plus ou moins) quel est ton poste durant ces longues heures qui vous attendent. Sans broncher, tu lui masses le dos, lui tiens la main, l’encourage entre chaque poussée. Quand bébé arrive enfin, tu es aussi ému qu’émerveillé, et tu connais les bienfaits qu’apportera l’allaitement à maman et à bébé. Quand, durant la seconde nuit, LA FAMEUSE DEUXIÈME NUIT, ta conjointe te donne bébé, à bout, plus capable, ne sachant plus quoi faire pour calmer ses pleurs, tu ne t’obstines pas et berce ton poupon tendrement pendant qu’elle profite de ces quelques minutes de répit pour dormir. Papa 2.0, tu es prêt à être parent. Tu veux être impliqué dans la grossesse, dans votre grossesse. Tu t’impliques dans l’éducation de tes enfants, tu t’informes sur leurs journées, leurs repas, les premiers mots, les premiers pas, les premiers tout! Et tu es aussi excité que nous lorsque bébé dépasse un nouveau «milestone». Tu te lèves la nuit pour aider ta conjointe, tu changes la couche, tu donnes à manger, tu utilises même le porte-bébé ! Tu passes du temps avec tes enfants, les emmène au parc, assiste à leurs spectacles. Tu jases parentalité avec tes chums de gars, même si tu n’oses pas le dire devant nous. Tu prends le temps de nous consulter et d’établir des règles claires afin que nous ayons la même ligne directrice dans l’éducation de nos enfants. Bref, tu formes une vraie équipe avec nous et tu connais tes engagements envers nous. Tu sais que pour gagner, il faut travailler à deux et ô combien comptes-tu gagner !

Alors papa 2.0, je te remercie pour tout ce que j’ai cité ci-dessus, et ce que j’ai pu oublier. Parce que non seulement tu es hyper impliqué dans la vie de notre enfant, mais en plus, tu es notre ancrage. Plus que jamais, tu nous soutiens, nous écoute, nous aide. Enfin, j’ai l’impression que le partage des tâches est *un peu plus* égalitaire que ce que nous avons pu voir durant notre enfance. Et ça me donne espoir qu’un jour, peut-être, nos fils et nos filles pourront fièrement dire que maman et papa travaillent équitablement au sein de la maison.

Written By
More from Nadz El-Jay

Tarawih sans les enfants, havre de paix !

Imaginez un soir de Ramadan paisible, les gens s’accumulent tranquillement à la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + 2 =