10 conseils nutritionnels pour maman pressée

 

1. Déjeuner équilibré

Prendre le temps de bien déjeuner est essentiel. En plus de vous permettre de maintenir un bon niveau d’énergie, consommer un déjeuner complet et équilibré vous permettra de mieux contrôler vos signaux de faim et satiété, et ainsi éviter les fringales. Il est préférable de déjeuner à la maison ou d’emporter son déjeuner de la maison. En fait, ça vous évitera de vous arrêter à un restaurant ou casse-croûte pour vous procurer des aliments peu nutritifs qui sont souvent trop riches en sel/sucres et/ou gras, tels que des muffins commerciaux. Un déjeuner santé et complet devrait se composer d’aliments provenant d’au moins 3 groupes alimentaires sur 4 ( Fruits et légumes, produits céréaliers, lait et substituts et viandes et substituts). Privilégiez les produits céréaliers à grains entiers et les fruits et légumes complets plutôt que les jus. Par exemple, une omelette aux légumes enroulée dans un pita à grains entiers accompagné d’un yogourt nature 2% M.G. ou moins.

2. Collations à la rescousse

Il est possible d’avoir un petit creux entre les repas. L’essentiel est de faire un bon choix de collation et d’éviter de grignoter des aliments peu nutritifs. Pour faciliter la tâche, apportez des aliments de la maison afin d’éviter de vous procurer des croustilles, chocolats, bonbons ou barres tendres trop sucrés des machines distributrices. Quoi de mieux qu’avoir des fruits et légumes à la portée de la main. Une collation santé devrait être composée d’aliments qui vous procureront de l’énergie, en plus de vous soutenir jusqu’au prochain repas. Voici quelques exemples:

  • Un yogourt grec 2% M.G ou moins + un fruit
  • 50 g fromage 20 % M.G. ou moins + 4-5 craquelins à grains entiers
  • Trempette à base de yogourt nature faite maison + crudités

3. Le fait maison

Plusieurs mamans pressées négligent de s’apporter un lunch de la maison par manque de temps. Toutefois, il n’y a rien de mieux qu’un dîner nutritif fait à base d’aliments cuisinés. Il suffit de bien planifier les repas du souper pour se faciliter la tâche. Qu’il s’agisse d’un restant de la veille ou bien d’un sandwich ou une salade faite à partir d’une protéine restante, variez vos dîners. Tel que pour le souper, visez l’assiette équilibrée. En d’autres mots, la moitié du repas devrait être composée de légumes, le quart d’un féculent et le dernier quart d’une viande ou substitut. Que ce soit des crudités, de la salade, des légumes sautés ou un potage, la présence des légumes vous procura des bienfaits nutritionnels en plus de contribuer à l’obtention d’ une assiette colorée qui sera appétissante. Par exemple, un pain tortilla de blé entier garni d’un restant d’une poitrine de poulet + des crudités + un yogourt nature avec des fruits frais

4. Lunchs à l’extérieur

Il peut arriver que vous vous retrouvez à devoir prendre votre lunch à l’extérieur. Malheureusement, les aliments provenant de la restauration rapide sont souvent trop gras et trop salés. Des repas provenant de l’extérieur à l’occasion peuvent certainement faire parti de saines habitudes alimentaires. Tout est une question de choix, de fréquence et de portions raisonnables. Cependant, quelques astuces vous permettront de faire les meilleurs choix possibles, tels que de viser l’assiette équilibrée (moitié de l’assiette composée de légumes), évitez les fritures, optez pour des grillades, demandez que la vinaigrette de votre salade soit mise de côté pour que vous contrôlez la quantité. Les restaurants servent souvent des portions trop grandes. N’hésitez pas à prendre le reste pour emporter lorsque vous êtes rassasiés.

5. Hydratez-vous bien en privilégiant l’eau

Il est fréquent de brouiller le signal de la faim avec le signal de la soif. C’est pourquoi il est primordial de demeurer bien hydrater. De plus, l’eau demeure la meilleure source pour s’hydrater. Évitez les boissons sucrées.

6. Écoutez vos signaux de faim et de satiété

Un des meilleurs moyens pour atteindre son poids santé ou de le maintenir est d’être à l’écoute de son corps. En d’autres mots, arrêtez de manger lorsque vous n’avez plus faim et prenez un repas ou une collation équilibrée lorsque vous ressentez la faim.

7. Ne sautez pas de repas

Évitez de sauter un repas car ceci pourrait faire en sorte que vous ayez un moins bon contrôle de votre faim au repas suivant. En effet, il est déconseillé de prendre un repas en ayant une faim très grande, vous aurez tendance à surconsommer et de ne pas être à l’écoute de votre signal de satiété.

8. Faites de l’activité physique

Cette bonne habitude de vie vous procurera une multiple de bienfaits. En plus de favoriser la détente, l’exercice vous permettra de maintenir ou atteindre votre poids santé.

9. Ayez un horaire stable de repas

Un horaire de repas stable signifie de manger vos repas et vos collations à des heures fixes dans la mesure du possible. Cette routine vous permettra d’être plus à l’écoute et sensible à vos signaux de faim et de satiété.

10. Ne mangez pas rapidement

Habituez-vous à consacrer 20 minutes minimum par repas. C’est le délai nécessaire pour que le message de faim et satiété se rende à votre cerveau. Ainsi, vous éviterez de surconsommer et serez davantage à l’écoute de votre corps.

Written By
More from Hebah Asfour

L’introduction des solides et ses dilemmes (3)

Troisième et dernière partie du survol de la nutritionniste Hebah Asfour! Vous...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eighteen − 13 =