L’introduction des solides et ses dilemmes (3)

Troisième et dernière partie du survol de la nutritionniste Hebah Asfour! Vous pouvez trouver les premières parties ici et ici.

***

Quelles règles respecter et quelle quantité donner?

Afin de déceler toutes allergies, il est primordial de toujours laisser un intervalle de 3 jours entre l’introduction de chacun des nouveaux aliments classés en tant qu’ allergène possible: les arachides, le blé, les fruits de mer, les graines de sésame, le lait, les noix, les oeufs, le soya, les sulfites et la moutarde. Toutefois, les autres aliments, dits non-allergènes, peuvent être introduits sans un délai entre ceux-ci. Afin que votre enfant se familiarise avec chacun des nouveaux aliments et l’identifie, il est important d’ en servir un à la fois et de ne pas le mélanger initialement avec un autre au même repas ou collation.

Il est inutile de faire goûter TOUS les aliments d’un groupe alimentaire pour passer au groupe alimentaire suivant.

Au niveau de la quantité, vous pouvez débuter avec 1 cuillerée à thé et augmenter tranquillement tout en respectant l’appétit de votre bébé. Lui seul sait quand il n’a plus faim. Ne stressez surtout pas si il ne mange pas assez. La règle à retenir : Vous contrôler le quoi, quand et comment, votre bébé décide le combien !

Quelle texture est appropriée ?

Il faut simplement commencer avec des purées lisses. En tant qu’adultes, nous pouvons avoir la sensation que les purées que nous offrons manquent de goût, mais sachez qu’il n’est pas nécessaire d’y rajouter des épices ou du sel ou du sucre. Par la suite, suivez votre instinct de parent ! En effet, vous allez changer progressivement les textures selon le développement de votre petit. En bureau, j’ai remarqué la peur de plusieurs parents de progresser au niveau des textures. Ne vous inquiétez pas ! En effet, il est important d’offrir des textures grumeleuses au plus tard à l’âge de 9 mois. Il n’est pas nécessaire de se compliquer la vie en faisant un repas spécial pour bébé. Il suffit de lui offrir un ou des aliments provenant du repas familial tout enmadaptant la texture. La majorité des textures devrait avoir été expérimentée par l’enfant avant l’âge de 1 an.

La capacité de mastiquer se développe aussi. Ainsi, évitez de donner les purées dans un biberon. Cette habitude de certains parents augmente aussi le risque d’étouffement.

Qu’en est-il de l’alimentation autonome (DME)?

L’alimentation autonome, qui consiste à laisser l’enfant manger seul à l’aide de ses doigts une grande diversité d’aliments sans donner de purées, devient une option de plus en plus envisagée par les parents. Il me ferait plaisir de rédiger un article à ce sujet, afin de mettre en lumière les avantages, inconvénients et précautions.

Allergies

Encore une fois, malgré d’anciennes recommandations, les études ont prouvé qu’il était inutile d’exclure les aliments allergènes, tels que les arachides, les crevettes ou les blancs d’oeuf, de l’alimentation de votre bébé pour protéger votre enfant des allergies alimentaires. Toutefois, selon certaines études, il existe quelques conseils pour prévenir le développement des allergies, tels que l’allaitement exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois. De plus, il est essentiel de pas introduire les aliments solides trop tôt pour votre bébé, afin que le système immunitaire soit suffisamment mature et qu’ainsi les chances de développer des allergies alimentaires soient diminuées. Cependant si votre histoire familiale ou celle de votre enfant est particulière, il est primordial de suivre les recommandations spécifiques à votre cas provenant de votre médecin.

Bref, les conseils de grand-mère nous sont souvent forts utiles dans plusieurs aspects avec nos bébés. L’introduction des solides peut être une étape stressante ou remplie d’incertitudes pour une multitude de mamans. Mais dites-vous toujours que l’équilibre et votre instinct sont la solution. Pour ma part, la plus grande recommandation que je vous donne est de vous assurer de développer le goût de vos enfants pour des bonnes habitudes alimentaires en leur transmettant le plaisir de manger des aliments sains et variés, remplis de saveurs multiculturelles.

 

Written By
More from Hebah Asfour

Conseils nutritionnels pour un Ramadan en santé

Ramadan est un mois sacré au cours duquel nous avons l’opportunité de...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

two × 5 =