Repas rapides et santé, c’est possible!

J’avoue que j’ai lu le texte d’Imene El-Mohri, « Maman en a ras-le-bol (alimentaire)», avec deux chapeaux. Le premier, c’est celui d’une nutritionniste qui prône constamment la saine alimentation et les bonnes habitudes de vie. Tandis que le deuxième, c’est celui d’une maman souvent pressée et débordée ! Comment trouver l’équilibre entre une saine alimentation et une alimentation simple et rapide ?

Et si saine alimentation rimait avec repas rapides ?

Oui, vous avez bien lu ! Il est possible de préparer des repas simples, rapides et SAINS, sans avoir à passer une journée complète en cuisine avec 40 casseroles sur la cuisinière et une vaisselle à n’en plus finir ! Reprenons ton exemple Imene : «Ça me dérange le côté performance dans la cuisine, le fait de devoir tout réinventer alors qu’une salade verte, huile d’olive-vinaigre et une poitrine de poulet grillé c’est bien correct.» Ce n’est pas juste correct, c’est même parfait ! Il suffit que la moitié de ton assiette soit ta salade et que ta poitrine de poulet soit accompagnée d’un bon riz et voilà ; tu respectes l’assiette équilibrée et tu gardes ça simple.

Je suis entièrement d’accord avec toi qu’il y a de la pression au niveau de la performance culinaire ! Que ce soit avec les émissions télé, les applications fancys ou les livres culinaires et leurs recettes à 60 étapes ! Mon petit conseil : Si cuisiner n’est pas une activité qui vous passionne, alors inspirez-vous de tous ces plats qui semblent sortir d’un restaurant français de haute gastronomie, mais usez de votre imagination pour garder les choses simples. En effet, en gardant ça simple, vous aurez plus de plaisir à cuisiner des aliments sains ! Croquez et savourez des aliments préparés avec amour, qui composeront une assiette colorée et appétissante, mais surtout SANTÉ ! L’alimentation saine est beaucoup plus simple que ce que l’on peut croire, je vous l’assure.

Et si saine alimentation des petits rimait avec bonnes habitudes des grands ?

Contrairement aux années 90, les gens ont plus conscience des effets à long terme des mauvaises habitudes alimentaires sur la santé. Les parents ont moins tendance à envoyer leurs enfants avec un hot dog (pour les protéines) et des croustilles (comme féculents) à l’école. Pour certains, c’est par peur du regard des éducatrices et pour d’autres par réelle sensibilisation aux bonnes habitudes alimentaires. En effet, il est primordial de ne pas négliger l’effet que nous avons sur l’installation des saines habitudes alimentaires tout au long de la vie de nos petits. Eh oui ! L’enfant à qui on a tendance à offrir des aliments sains la majorité du temps et qui voit aussi ses parents en consommer a plus de chance d’avoir de bonnes habitudes alimentaires instinctivement tout au long de sa vie.

Profitez-en pour leur faire découvrir le plaisir que nous pouvons avoir à déguster une belle assiette remplie de légumes variés accompagnés d’un saumon grillé et d’un riz bien cuit, le tout préparé en 20 minutes. Quand vous en avez la chance, faites participer vos enfants à la préparation des repas. Vous leur donnerez certainement de merveilleux souvenirs d’enfance, ainsi que le plaisir de préparer des repas délicieux. Sans oublier que vous passerez un agréable moment en leur compagnie, qui ne fera plus paraître la cuisine comme une corvée.

Et si saine alimentation rimait avec équilibre ?

Que ça soit des brownies, une pizza pochette ou des bonbons, il n’y a pas d’aliments interdits. En fait, vous pouvez transmettre à vos enfants les bonnes habitudes alimentaires tout en offrant, de façon occasionnelle et en quantité raisonnable, ces fameux interdits ; c’est ça une saine alimentation. De plus, notez qu’une saine alimentation ne signifie pas nécessairement une épicerie $$$. Au contraire, il suffit de faire des choix éclairés et de consacrer une petite partie de son temps en cuisine pour donner du goût à ces aliments de base.

Attention ! Ne pensez pas que chez moi c’est une saine alimentation sept jours sur sept ! Pas du tout ; il m’arrive de revenir fatiguée et qu’on décide de commander une pizza ! J’avoue que je fais tout de même une salade à côté pour avoir ma conscience de nutritionniste tranquille… Mais ça ne prend que 5 min !

Bref, j’ai quatre petits conseils sortant directement d’un cœur d’une maman pressée et d’une nutritionniste :

1- En épicerie, optez pour les aliments de base, tels que les fruits, les légumes, les légumineuses, les poissons frais, etc. Évitez les aliments transformés, tels que les charcuteries, les pâtisseries, les aliments frits ou les plats surgelés. Souvent, ils renferment trop de gras saturés, de gras trans, de sodium et/ou de sucres ajoutés ;

2- Rajoutez de la nouveauté et variez vos recettes en vous inspirant des émissions et des applications culinaires tout en optant pour la simplicité ;

3- Arrangez-vous pour avoir une assiette qui déborde de couleur, elle sera appétissante, je vous le garantis ;

4- Gardez en tête qu’il n’y a aucun aliment interdit, il s’agit d’une question de fréquence et de quantité. C’est correct de partager un sac de croustilles de temps en temps !

Et si saine alimentation rimait tout simplement avec plaisir…

Written By
More from Hebah Asfour

10 conseils nutritionnels pour maman pressée

  1. Déjeuner équilibré Prendre le temps de bien déjeuner est essentiel....
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 7 =