À bas la routine !

Nous sommes une génération de mamans qui ne se définissent pas que par la maternité.

Quand j’étais enceinte de mon premier bébé, les conseils surgissaient de partout. Des bons, des moins bons, des ridicules et, le meilleur que j’ai eu à vie. Celui que je « donne » en cadeau à toutes les futures mamans de mon entourage. C’est une personne, bien plus âgée que moi, qui m’avait fait part de cette sagesse.

« Souviens-toi qu’avant d’être mère, tu es femme. »

Wow.

Elle avait ajouté que c’était à ma fille à faire sa vie autour de la nôtre, et non le contraire, c’est-à-dire, par exemple, si votre couple est habitué à sortir le samedi au resto, eh bien, continuez ! (dans la mesure du possible….on s’entend!). J’ai appliqué à la règle ce conseil,et ça a sauvé ET ma maternité ET ma santé mentale (bon, presque 😉 ).

Je suis une femme qui aime l’aventure, sortir, avoir une vie sociale active, voir mes amis, etc… Mes filles nous suivent dans nos aventures. Je ne me suis jamais empêchée de sortir parce que c’était l’heure de la sieste : elles dormiront dans l’auto, dans la poussette, dans le porte-bébé, bref on trouvera une solution! La plage? Elles avaient 3 semaines et j’y étais! Le camping? SAME.

Ben oui, on rentre parfois à 3h du matin, pis les filles n’ont pas pris leur bain, pis elles dorment tout habillées. So what? Elles ont passé une super soirée, avec leurs amies, elles ont mangé, elles ont ri et moi, j’ai fait mon social, j’ai passé une belle soirée, avec mon amie, j’ai bien mangé, j’ai ri pis tout le monde est content.

On essaie parfois de me mommy-shame parce que j’envoie mes enfants à la garderie/école pour passer une journée à dormir, ou pour aller faire mes ongles, me maquiller, aller bruncher. Sérieusement, ça me désole qu’encore aujourd’hui premièrement, on prend le temps de mommy-shame. Deuxièmement, si en tant que femme je me sens émancipée et bien dans ma peau et dans ma tête, ça paraîtra dans mon approche parentale.

On essaie aussi de me mommy-shame parce que mes enfants n’ont pas cette chose apparemment sacrée quand tu deviens mère, qui explique tous les maux de ton enfant si elle n’est pas instaurée, c’est à cause d’elle si tes enfants ne dorment pas 12h pis qu’ils ne mangent pas et que leurs dents leur font mal. Vous l’aurez deviné…LA ROUTIIIIIIIIINE (shout out à ma mère, qui comprends mon clin d’œil ici et le fait que je lui tire ma langue avec tout l’amour que j’ai pour elle). Ben Non, on n’a pas de routine la fin de semaine et parfois même la semaine. Pis devinez quoi, mes filles se développent bien et elles sont heureuses !

Bref, oui je prends du temps pour moi, non je ne me consacre pas corps et âme à mes enfants comme nos mères ont pu faire et OUI je m’assume entièrement et je suis bien là-dedans. Il y a un équilibre dans tout. Mes filles adorent me suivre dans mes aventures, randonnées, kayak, camping, chalet etc….Elles aiment découvrir, être laissées lousse dans la nature, manger du sable sur le bord de la plage, attraper des fourmis dans la forêt. Et moi, j’adore les voir être si bien hors de leur cocon familial, explorer, leurs yeux émerveillés.

Written By
More from Nadz El-Jay
La mauvaise herbe
Chaque personne mène un combat intérieur qui est invisible aux autres. Ce...
Read More
Leave a comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

seventeen − 5 =