Le fameux Chalkboard de la rentrée

Avez-vous remarqué ces modes de la maternité, qui, ces dernières années, semblent s’imposer comme des passages obligés?

Je ne parle pas des grands débats classiques sur le cododo, le portage ou l’allaitement.

Non non, je parle du “Smash the Cake” pour le premier anniversaire.

Je parle du photoshoot de maternité + bébé dans un panier à la naissance.

Je parle du chalkboard de la rentrée. Et des boites à lunch “bento” style, genre.

De toutes ces autres idées adorables en théorie, mais qui deviennent un peu lourdes lorsqu’elles sont adoptées par littéralement tout le monde, au point de te faire questionner si tu es normale de ne pas embarquer. Pour le Smash the cake, par exemple, je l’avais essayé pour ma première. Sans trop savoir pourquoi, tel un mouton, j’ai installé ma petite devant un beau gateau en espérant qu’elle le détruise pour la prendre en photo. Tous ceux qui ont tenté l’expérience savent que c’est presque toujours un fail. L’enfant a comme peur du gateau on dirait. Bref, j’ai laissé tomber pour les enfants subséquents, quand j’ai réalisé que ça ne signifait rien pour moi.

Pour les photoshoot, ça j’ai embarqué à fond, bébé quétaine dans un panier en osier pis toute. Et j’en suis heureuse. Je ne regrette pas du tout.

Mais dernièrement, ma grande a commencé la maternelle. Le timing était stressant. Je venais d’accoucher de mon troisième, j’avais une terrible two (almost three) qui a décidé qu’elle semi-enlevait la couche, etc. J’ai essayé de mon mieux de créer une ambiance festive malgré le postpartum et les obligations. J’ai même acheté tout ce qu’il faut pour créer le fameux “chalkboard” de la rentrée.

Puis, alors que je me suis installée pour le faire, la veille du jour J, j’ai réalisé que ça me tentait pas pantoute. Que ma fille s’en fichait et qu’une bonne vieille photo devant la porte ferait bien l’affaire. L’idée est super cute, mais c’était devenu une obligation et un stress pour moi. Alors j’ai décroché, et je suis allée prendre ma douche. Mille fois plus utile dans mon cas.

C’est vrai, j’aurais pu l’acheter ou le faire faire. Mais pourquoi? Est-ce que ça me prenait à ce point ce chalkboard? Et si non, pourquoi je sens que je passe à coté de quelque chose? Et pourquoi je me sens ridicule de me sentir coupable?

Bref, j’ai réalisé que je ne le faisais plus vraiment pour moi, mais pour ne pas être la seule à ne pas poster LA photo cute le jour de la rentrée.

(Et oui, j’ai acheté une boite à lunch style Bento super cute à prix faramineux. Mais je suis pas mal sure que le thermos va mille fois plus servir pour mettre les restants de loubia comme lunch pour ma fille. Ok bye)

 

 

More from Takwa Souissi

L’amour ne se divise pas et autres blabla

Update: Ce texte a été écrit il y a plus 22 mois....
Read More

1 Comment

  • Je crois que les nouvelles modes de maternité sont influencées par les nouvelles modes de vie de la société, en général. On a tout à gagner en tant que parent de se focaliser sur l’essentiel: nos propres échanges avec nos enfants qui grandissent trop vite. On peut vivre pleinement la rentrée scolaire de notre enfant en le tenant seulement par la main, en le regardant droit aux yeux et on lui disant qu’on l’aime beaucoup et toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fourteen + 5 =