Ce que j’aurais aimé entendre quand j’étais en dépression

Une maman ayant passé par une dépression postpartum nous donne quelques indications sur la manière de s’adresser à une maman en détresse…

5 choses que je n’ai pas aimé entendre

  1. T’es sûre que c’est une dépression?

Oui. Mon médecin m’a diagnostiquée. Pis même si je n’avais pas reçu de diagnostic officiel, en quoi ça te regarde?

  1. OK, mais sors, vois du monde!

Plus facile à dire qu’à faire. Pour moi, c’est comme si tout était une montagne. J’ai de la misère à prendre une douche à tous les jours, imagine l’effort et l’énergie que ça me demande de sortir de chez nous et avoir une conversation avec des gens!

  1. Ben arrête de broyer du noir

OH! MERCI! Je vais immédiatement changer ma switch de “broyer du noir” à “Courir sur un arc-en-ciel avec des licornes”!

  1. Tu devrais lire du Coran, ça va purifier tes pensées

Bien que je sois croyante, lire du Coran ne purifie en rien mes pensées à ce moment-là. J’avais besoin d’aide de professionnels. Coudonc, je suis en dépression ou j’ai besoin d’être exorcisée moi là?!

  1. Ouain mais, t’as peut-être juste un petit down.

On va mettre quelque chose au clair, ça fait des mois que je feel comme une poche de thé séchée sous le soleil du mois d’août. J’ai aucune énergie, je veux juste dormir, je pleure tout le temps et j’ai mal partout, sans raison médicale. Donc non, ce n’est pas un juste petit down.

Alors on dit quoi?

5 choses que j’ai aimé entendre 

  1. Je suis là pour toi

Non seulement dites-le, mais faites le. Prenez de ses nouvelles, mais n’insistez pas pour obtenir une réponse immédiate. Il se peut que la personne n’ait pas envie de parler à qui que ce soit. Un texto souhaitant une bonne journée ou qui dit “je pense à toi” suffit.

  1. Je t’écoute

Et faites-le. Écoutez la personne. Laissez-la vider son cœur. Il est gros, et plein de peine, de rage, de douleur. Si elle vous fait assez confiance pour vous parler, écoutez-la attentivement. Vous n’avez pas à répondre à sa douleur, mais simplement lui faire sentir qu’elle est écoutée l’apaisera énormément

  1. Viens, on va prendre un café

Excellente idée, mais encore une fois, on insiste pas trop. Essayez de la sortir, mais il ne faut pas qu’elle s’y sente obligée. Ce n’est pas contre vous, c’est vraiment la maladie. Aussi, il ne faut pas lui en vouloir si elle vous annule à la dernière minute. Elle peut avoir vraiment envie de vous voir, et quelques instants avant de sortir peut ressentir un immense down et ne plus avoir envie de faire autre chose que de dormir….

  1. Super

Encouragez-la. Peu importe ce qu’elle entreprends, une bonne marche au parc? “Génial, ça doit avoir fait du bien!”. Vos encouragements la pousseront à persévérer.

  1. Ce n’est pas grave

Elle peut se culpabiliser parce qu’elle n’arrive pas à accomplir quelque chose d’aussi minime que de prendre une douche. En lui disant que ce n’est pas grave, en lui expliquant qu’elle a le droit de ne pas avoir envie de faire telle ou telle chose, elle culpabilisera moins.

La dépression, ce n’est pas facile pour l’entourage non plus. On a tous besoin d’un petit coup de pouce pour s’en sortir!

Written By
More from Nadz El-Jay

Let’s talk about SEXE

Mon aînée a 5 ans et déjà, elle est consciente des limites...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 2 =