Sandbanks ou faire semblant d’être sur la côte méditerranée

Cette année, nous avons décidé mon conjoint et moi de prendre quelques jours de vacances pour décompresser, relaxer et se retrouver… heuuuuu ?… Ce fut une belle utopie: ce rêve est très difficile à réaliser avec deux filles dans le décor. En fait, ce n’est pas que nous les ayons oubliées, mais leur présence est tellement évidente qu’elles se sont fondues dans notre couple. Nous sommes ce genre de parents qui n’ont pas encore eu le courage de voyager sans leurs enfants. Entre nous, ça m’aurait quasiment stressée d’être en tête à tête, pendant plusieurs jours avec mon conjoint sans eux. Je me lis et je me dis : Ost** que je fais pitié.

En tout cas!

Après quelques recherches sur le net et des suggestions d’ici et là, nous avons décidé d’aller passer 4 nuits à Sandbanks, un parc provincial de l’Ontario situé dans le comté de Prince Edward.

Le choix s’est fait par rapport à deux facteurs : la durée des vacances et la distance.

Voyager avec des enfants en voiture n’est jamais une chose facile, c’est comme rouler avec des mini bombes à retardement, on ne sait jamais quand ça va exploser. C’est pour cette raison qu’on a opté pour un 3h30 de route.

Juste avant notre départ mon mari a eu la brillante idée d’enregistrer des chansons plates pour enfants.

Évidemment, nous avons prévu pour la route toute sorte d’occupation pour les divertir, des crayons de couleur, des feuilles, des bonbons pour les moments de grandes impatiences et d’autres activités inspirées de cet article.

Après une stratégie soigneusement choisie, nous avons décidé de prendre la route après notre diner, soit à 13h.

Suite aux rafales de questions, de chansons en chorale hurlantes et des soupirs au bout de 30 min de route ponctuée par des « maman c’est long, est ce qu’on est bientôt arrivés ?? » nos deux monstres anges se sont endormies pour un bon 1h30. Alors ils ne nous restait plus qu’une grosse une heure à gérer, ce qui est pas mal. 

Bon, une fois arrivés dans le comté nous étions sous le charme du style des maisons et les immenses espaces verts.

Les enfants étaient super contents et excités de découvrir les lieux, le cottage était si isolé et chaleureux.

Anecdote : Ma fille au téléphone avec ma mère : « Allo mamie on est arrivé à la plage (le lac) et on est dans la maison que papa et maman ont achetée, en plus on a une belle chambre. » Ahh, j’aime l’innocence de ces petits êtres.

Après un petit moment d’adaptation avec les lieux et le bonheur d’être loin de tout, mais proche de la nature, une vitalité indescriptible a envahi mon âme. J’ai justement profité de ce décor pour faire des mini-méditations avant de rentrer à la maison et back to reality avec les deux kids qui découvrent leur nouveau chez soi.

Il faut dire qu’on a eu la chance que les filles gardent leurs rythmes de sommeil, avec un air pur et des gambades toutes les journées on réussissait à les faire dormir au plus tard à 22h ce qui nous laissait un moment de zénitude entre adultes.

Notre rencontre avec le lac d’Ontario alias la mer turquoise

Croyez-moi quand je suis arrivée face à ce gigantesque lac je ne savais plus si c’était l’océan ou une plage artificielle. Je trouve que cette plage au sable blanc entourée par des gens aussi souriants les uns que les autres mérite réellement le déplacement. 

Malgré la fraicheur de l’eau, nous avons pu nous baigner en famille en nous imaginant sur les côtes de la méditerranée (le temps de quelques secondes). Nous avons profité de l’instant présent et de la nature au milieu de la féerie ambiante.

Je pourrais dire que nos moments au bord du lac, malgré quelques journées pluvieuses, ont été un succès et une manière de passer un temps de qualité entre familles. Les filles se sont amusées à ramasser des petites roches, enterrer des petits poissons morts et communiquer par le langage des jeux avec d’autres enfants.

Et pour les deux parents, nous avons pris le temps de nous assoir l’un à côté de l’autre comme « un vieux couple » et de réaliser le chemin parcouru ensemble en admirant avec gratitude le fruit de notre amour.

Pour plus d’idées à Sandbanks, cliquez ici!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Written By
More from Zineb El Alami

Lettre aux éducatrices de mes filles

À vous mesdames qui avez choisi comme vocation de prendre soin de...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 4 =