L’orthophonie ça mange quoi en hiver ?

L’orthophonie est une profession pour plusieurs méconnue. Les orthophonistes sont souvent associés à tort aux spécialistes de l’audition : les audiologistes. J’ai moi-même connu ce domaine seulement au cégep. À ce moment, j’ai su que j’en ferai une carrière. Pourquoi ? Car, j’ai vu en cette profession un vaste choix de possibilités : différents milieux de travail, une population hétérogène et la possibilité de développer une expertise variée.

Laissez-moi donc vous en apprendre davantage sur ma passion des dernières années.

Avec Qui ? Où ? Et Pourquoi voir un orthophoniste?

Avec qui les orthophonistes travaillent ?

La beauté de notre métier, c’est que l’on peut travailler avec une population variée. De 0 à 99 ans, l’orthophoniste peut vous aider ! En plus du large éventail de la population en termes d’âge, elle est aussi très diversifiée du point de vue des problématiques à traiter. L’orthophoniste est d’ailleurs défini par l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec comme « le professionnel des troubles de la communication qui évalue et traite les problèmes reliés au langage, à la communication, à la parole, à la voix et à la capacité d’avaler ».

Où est-ce que les orthophonistes travaillent ?

Puisque nous travaillons avec une clientèle variée, nous sommes amenés à exercer notre profession dans différents milieux : le milieu de la santé, le milieu de l’éducation et le secteur privé. En effet, nous retrouvons des orthophonistes dans les écoles (du primaire au cégep), dans les hôpitaux pédiatriques ainsi que les centres de soins pour adultes, mais aussi dans les CLSC et les centres de réadaptation. Au privé, les orthophonistes travaillent généralement en clinique mais se déplacent aussi dans les milieux de vie des patients (ex : garderie, maison).

Pourquoi consulter un orthophoniste ?

Vous pouvez consulter un orthophoniste afin de recevoir des services d’évaluation et/ou d’intervention pour plusieurs problématiques. Je travaille présentement avec une clientèle pédiatrique de 0 à 17 ans en milieu hospitalier et au privé. Depuis 3 ans, ma clientèle inclut les enfants qui présentent des difficultés langagières isolées (difficultés à parler et à comprendre) ou encore reliées à des problématiques plus globales comme l’autisme, une déficience intellectuelle ou la trisomie. À l’âge scolaire, je travaille

généralement avec des enfants qui présentent des difficultés d’apprentissage à l’école comme un trouble de la lecture ou de l’écriture. J’ai aussi développé une expertise auprès des enfants qui présentent des troubles de la parole (ex : difficultés à produire des sons et des mots) et des enfants ayant un trouble d’accès lexical (un enfant qui cherche souvent ses mots). La description de ma clientèle représente une petite portion des problématiques traitées par les orthophonistes. En voici d’autres exemples :

* Des difficultés langagières apparues à la suite d’un accident comme un accident vasculaire cérébral (difficultés à comprendre, parler, écrire et lire)

* Des difficultés de parole (ex : bégaiement, problèmes d’articulation dans le cadre d’une maladie dégénérative comme la maladie de Parkinson)

* Un problème de voix lié à la présence de nodules sur les cordes vocales, à une fatigue vocale reliée à sa profession (ex : un enseignant) ou encore à une opération pour un cancer de la gorge.

* Des difficultés en lien avec la capacité d’avaler. On associe rarement les difficultés de déglutition à l’orthophonie, mais nous avons bel et bien l’expertise pour traiter des patients présentant ces problèmes. En effet, il y a un lien étroit entre la parole et l’action d’avaler puisqu’ils font intervenir les mêmes muscles. Ainsi, il est courant que nous évaluons et traitons des problématiques reliées à la capacité d’avaler comme la dysphagie.

Cette liste n’est pas exhaustive.

Vous avez des questions en lien avec le domaine de l’orthophonie ? Profitez du fait que le mois de mai est le mois de la communication et de l’audition pour contacter GRATUITEMENT un(e) orthophoniste du Québec et poser vos questions ! L’association québécoise d’orthophonie-audiologie vous offre cette opportunité en écrivant vos questions à l’adresse suivante pendant tout le mois de mai : questionsorthophonie@aqoa.qc.ca.

Les informations ci-dessus proviennent du site web de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (www.ooaq.qc.ca)


L’auteure est une orthophoniste qui se spécialise auprès d’une clientèle pédiatrique ayant des troubles de la communication et de la déglutition. Le plaisir qu’elle a développé en œuvrant auprès d’une clientèle multilingue l’a motivé à réaliser des projets de recherche sur le bilinguisme.

Written By
More from Sabah Meziane

3 mythes sur les enfants bilingues

Réseaux sociaux, blogs, forums, conversations, de multiples occasions pour propager des mythes...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + ten =