Pourquoi j’ai décidé de sauter la prématernelle

J’habite dans un quartier quelque peu défavorisé où la pré-maternelle 4 ans est offerte. Après mûre réflexion, j’ai décidé de ne pas profiter de ce programme.

Je l’ai réellement considéré. Comme ma fille ne fréquente pas la garderie, je me suis dit que ça me ferait un break tout en la stimulant davantage. Toutefois, plusieurs enseignants dans mon entourage m’ont assuré que ma fille n’avait pas vraiment besoin de la pré-maternelle, puisqu’elle est déjà bien avancée académiquement. On m’a assuré que si un enfant est bien stimulé régulièrement, la prématernelle est inutile. En fait, le programme a été crée pour les milieux défavorisés, afin de s’assurer que tous arrivent au même niveau à la maternelle. J’étais alors déjà 90% sure de ne pas envoyer ma fille à la pré-maternelle. Bien sûr, il y a aussi les études et les articles qui remettent en doute la pertinence de l’école à 4 ans, mais ce n’est pas ce qui m’a réellement motivé à changer d’avis.

Ce qui m’a fait changer d’avis, c’est l’idée effarante qu’il ne me reste qu’une année de petite enfance avec ma grande fille. Non, je n’ai pas envie de commencer la routine des levers tôt le matin: j’apprécie trop notre horaire flexible et nos calins du matin. Je veux profiter d’une dernière année à me chamailler avec elle, puis à faire la paix. La voir jouer avec sa petite soeur. La voir grandir et lui faire apprendre des choses. Faire des siestes en famille. Planifier des sorties. Pour moi, le lundi est le plus beau jour de la semaine. Après les weekend chargés à faire l’épicerie et visiter la famille, le lundi est mon retour au calme. Pourquoi me priver de ce bonheur une année trop tôt?

La socialisation, vous dites? Je crois déjà qu’on a pas besoin de la garderie pour se socialiser, alors la prématernelle ne change pas grand-chose. Bien sur, ça va me demander plus d’efforts pour sortir de la maison et trouver des idées d’activités parent-enfant ou des playdate. Mais il faut de toute façon que je le fasse pour ma petite de 21 mois! Alors plus on est de fous plus on vit !

Aussi, je compte sur le soutien de la maison de la famille de mon quartier, qui offre justement un programme de “Petite École” pour les 4 ans, à raison d’une journée semaine avec un groupe d’une dizaine d’enfants. En plus de la halte-garderie pour ma plus petite cette journée là! C’est génial! D’ailleurs, j’encourage fortement les familles à s’informer sur les ressources de leur quartier. Je vais peut-être en faire un billet à part mais vraiment les organismes communautaires ont changé ma vie et m’ont épaulée dans l’éducation de ma fille à la maison. Je suis disponible pour un “gig” de porte-parole, anytime. Merci mille fois.

Bref, je pense que la pré-maternelle ne devrait pas être un “no-brainer”. Dans mon cas, ma fille ne va pas à la garderie mais même si elle était dans un CPE je pense que je l’aurais laissée un an de plus dans un environnement plus relaxant. Un des avantages de la pré-maternelle, par contre, c’est que ça rend l’accès aux professionnels en orthophonie plus rapide, notamment. Bref, des pour et des contres à mesurer au cas par cas!

Et vous, avez-vous décidé de profiter du programme de pré-maternelle?

More from Takwa Souissi

DIY calendrier de ramadan en bois (permanent!)

Tous les ans, je prépare un calendrier “de l’avent de Ramadan” pour...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + 18 =