Voir la vie en rose : Transformer les contraintes en opportunités

Transformer les contraintes en opportunités

Dans le monde de l’entreprenariat et du travail, une astuce de gestion de temps et de succès revient régulièrement : savoir transformer les contraintes en opportunités. Le concept n’est pas seulement de SURMONTER ses contraintes, mais de les transformer en BIENFAITS que nous n’aurions pas forcément si nous n’avions pas eu la contrainte en premier lieu.

Il s’agit d’un bon conseil, qui est selon moi tout aussi pertinent à appliquer dans un contexte parental et je vais partager avec vous quelques exemples concrets d’application qui ont été les miens ou le sont encore dans ma propre vie.

CONTRAINTE N.1 : La garderie de ma fille ferme tôt et ce n’est pas toujours facile de sortir du travail à temps pour aller la chercher le soir, lorsque c’est mon tour.

Mon bienfait : Je suis plus productive dans la journée et je passe plus de temps avec ma fille en fin de journée, au lieu de m’éterniser au bureau comme je le fais parfois sans pour autant accomplir plus. J’ai donc beaucoup plus de temps pour avoir une vie en dehors du travail.

CONTRAINTE N.2 : Un soir de semaine et alors que nous devons nous lever tôt le lendemain matin, ma fille refuse obstinément de s’endormir, et l’heure tourne…

Mon bienfait : Au lieu de nous épuiser pour tenter de l’endormir (et ne plus avoir d’énergie pour quoi que ce soit de pertinent ensuite), nous décidons que toute la famille se couchera tôt ce soir. Tous dans le même lit et une bonne nuit de sommeil, au lieu de rester éveiller pour trainer sur Netflix jusqu’à pas d’heure.

CONTRAINTE N.3 : Mon bébé veut toujours être porté par quelqu’un. Les journées seules à la maison avec lui sont parfois fatigantes.

Mon bienfait : Je sors prendre un café avec une amie qui aime les bébés et qui se fera un plaisir de s’en occuper pendant qu’on jase et que je relaxe, je vais faire du bénévolat avec mon bébé en porte-bébé sur le dos, etc. Bref, j’ai une vie sociale agréable et gratifiante.

CONTRAINTE N.4 : En ce moment mon enfant ne s’endort que dans la poussette ou dans le porte-bébé.

Mon bienfait : Je vais marcher (version poussette). Je cuisine, j’écris un article pour Olive et Érable ou je mets à jour mon profil Linkedin (version porte-bébé, quand je dois rester assise sur une chaise ou debout).

CONTRAINTE N.5 : Les tétées de mon bébé que j’allaite sont très longues et me font « perdre » beaucoup de temps dans la journée.

Mon bienfait : Je lis. Beaucoup.

Il suffit juste de garder certaines cases de son mode de pensée ouvertes pour que la vie soit plus rose et j’espère que ce très court et humble article pourra aider certain-e-s à explorer de nouvelles avenues de bien-être.  De façon surprenante, les plus grandes contraintes entraînent souvent les plus grandes retombées positives. À chacun et chacune d’entre nous de trouver quels sont NOS bienfaits et de savoir en profiter lorsqu’il le faut!

Written By
More from Blanche B.
L’enfant qui voulait porter un foulard
« Je suis jolie comme ça ? » « Non ». C’est la réponse ferme...
Read More
Leave a comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − fifteen =